Non classé

Le Phénomène pharrell williams

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musicien américain est dans tous les bons coups: il vient de rafler le Grammy Award du producteur de l’année et a accompagné les Daft Punk dans leur marche triomphale. Décodage d’une irrésistible ascension.                                                                                                                                              Complice du sacre de Daft Punk, créateur récidiviste de tubes dansants, dont le lumineux Happy , producteur au nez creux, Pharrell Williams est sur tous les fronts du succès. Une belle cote qui devrait porter son prochain album solo, attendu depuis 2006, aux plus hauts sommets des charts. Une réussite insolente qui nécessite quelques explications sur le phénomène Pharrell.

● Un style musical hybride

Au fil du temps, Pharrell a appris à jouer sur plusieurs tableaux en maniant différents genres musicaux. Outre le hip-hop et le R’n'B dont il est originellement issu, il vient piocher dans d’autres influences, de la pop édulcorée au funk sautillant en passant par le rock entraînant. Sa voix n’est pas adaptée au débit et au timbre requis pour rapper et il ne chante pas avec une formidable justesse. Des défauts qu’il a su transformer en atouts, optant pour une troisième voix: des phrases scandées et soufflées avec une voix de tête. L’artiste originaire de Virginie séduit ainsi un large public, qui n’a pas à choisir entre le gangsta rap et la pop-dance. Malin.

● Un curriculum vitae impressionnant

Pharrell Williams se retrouve aujourd’hui à 40 ans en pleine lumière, mais il opère au sein du monde musical depuis 1992. Un parcours entamé avec un éminent compagnon d’aventure: son ami d’enfance Chad Hugo. Ensemble, ils forment le groupe R’n'B The Neptunes et collaborent avec des artistes hip-hop, comme les Blackstreet et Kelis. En 2001, ils passent à la vitesse supérieure, en produisant l’album I’M A Salve 4 U de Britney Spears. The Neptunes fait alors place à N*E*R*D, un trio composé de Pharrell, Chad Hugo et Shay Haley et qui connaît une belle notoriété. Le groupe est encore d’actualité, mais reste plutôt discret, chacun avançant sur des projets en solo, comme l’unique album de Pharrell à ce jour, In My Mind, sorti en 2006. Des expériences variées qui lui permettent de devenir un personnage incontournable de la sphère hip-hop.

● Un entourage prestigieux

Pharrell Williams ne se contente pas de jouer dans la cour hip-hop. On le retrouve aux côtés de grands noms de la musique: Jay-ZJennifer LopezSnoop DogShakiraGwen StefaniThe HivesBeyoncéMika ou encore Sting. Des partenariats artistiques et stratégiques qui paient aujourd’hui: les artistes s’arrachent sa présence, gage de plus-value sur un titre. Le petit jeune devient un parrain idéal, qui peut propulser des chanteurs comme Robin Thicke, avec lequel il collabore sur le fameux Blurred Lines . Mais c’est quand il apparaît aux côté de Daft Punk pour deux titres (Get Lucky et Lose Yourself to Dance) de l’album Random Access Memories, que sa popularité atteint son point culminant. Un succès sur lequel il devrait capitaliser pour donner de l’ampleur à sa carrière en solo.

● Un style inimitable

Aux Grammy Awards 2014, le chanteur fait sensation en se présentant avec un chapeau pour le moins intrigant. Un style excentrique mais assumé, qui a régalé les réseaux sociaux. Pourtant, le bon goût de Pharrell en matière de mode est peu discuté. Il a été élu, en 2005, par le magazine Esquire«Homme le mieux habillé du monde». Il a ensuite travaillé avec le créateur japonais Nigo sur une ligne de vêtements et avec Louis Vuitton pour une collection de bijoux et de lunettes. Billionaire Boys Club et Ice Cream Footwear sont deux marques fondées par l’artiste américain. Une passion qui prouve une nouvelle fois son hyperactivité et l’attention particulière qu’il prête à l’esthétique.

● Un ancrage dans la culture pop

Pharrell a inscrit son nom aux génériques des deux volets de Moi, Moche et Méchant. Le titre Happyen est issu. Le chanteur sait aussi faire vivre longtemps ses tubes, car il est à l’initiative d’un clip de 24 heures sur cette chanson, entre le 31 décembre 2013 et le 1er janvier 2014. Une performance qui a impressionné les réseaux sociaux. Parallèlement, ce grand fan de Star Trek (il a baptisé son label Star Trak) tient des petits rôles au cinéma, jouant souvent son propre personnage comme dansAmerican Trip (2010). Une ouverture d’esprit qui ravit ses fans.

Pharrell-Williams-First-24-Hour-Long-Interactive-Music-Video-Happy-Pharrell-Williams

 

Fanplusbellelavie |
L'univers de mentalist... |
Audiencetvfrance |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tpe représentations et réal...
| TV BEAUCHASTEL
| dietas-simples-para-bajar-d...